Appartements meublés à Paris : une légère hausse du loyer

Déjà observée en 2014, la hausse du loyer dans les appartements meublés de Paris s’est maintenue en 2015. Dans son étude révélée au second trimestre de l’année, le réseau spécialisé Lodgis rapporte une nette augmentation dans les quartiers d’affaires comme La Défense, ainsi que les villes préférées des familles, dont Neuilly-sur-Seine ou Boulogne-Billancourt, dont une augmentation de plus de 4,6 % a été enregistrée en un an.

Source de l'image Book-a-Flat.com

Source de l’image Book-a-Flat.com

Quelques chiffres clés sur la location meublée à Paris

Au second trimestre 2015, le prix du m² par mois (hors charges) était à 36,45 euros pour les appartements meublés situés entre le 1er et le 20e arrondissement de Paris, soit une hausse de + 1,30 % par rapport à la même période en 2014. Ce coût était de 40,92 euros (+2,10 %) pour Paris centre, 34.33 euros (+2,20 %) pour Paris hors centre et 27,20 euros (+4,60 %) pour l’Ouest Parisien. Lodgis révèle donc une moyenne globale de 35,46 euros/m²/mois, soit un écart de + 1,50 % si l’on se réfère aux données observées au second trimestre 2014.

Appartements meublés à Paris, qui sont les locataires ?

Toujours d’après les observations de Lodgis, + 45 % des locataires parisiens étaient des ressortissants des pays émergents asiatiques durant la période située entre le second trimestre 2014 et le deuxième trimestre 2015. Par contre, une baisse à -67 % des locataires russes a été rapportée. Pour ce qui est des autres locataires provenant des États-Unis, de l’Union européenne et des autres pays du monde, les analyses révèlent une stabilité du taux d’occupation.

Quant aux déplacements professionnels liés à des mutations, des séminaires et des formations, une baisse de 2 % (de 50 % à 48 %) a été rapportée. Toutefois, ils demeurent le premier motif des séjours en location meublée à Paris. L’étude rapporte également que les études sont une importante cause d’emménagement à Paris. En effet, de 2014 à 2015, le taux des locataires étudiants a augmenté de 29 % à 31 %. Quant à la période privilégiée des étudiants, la fin du cursus scolaire est décisive pour s’assurer un logement avant la prochaine rentrée.

Location meublée de courte durée, quelques règles à suivre

Pour une location meublée de courte durée, les règles doivent être établies entre le propriétaire et le locataire, tandis que le contrat donnera le détail sur le prix et la durée de la location. Il appartient également au propriétaire de fournir un descriptif comprenant la superficie de l’appartement et les meubles inclus dans la location. Quant aux locations meublées saisonnières, la loi ALUR de 2014 impose aux propriétaires parisiens de demander une autorisation auprès de la mairie pour tout logement loué pour plus de 4 mois par an dans une ville de plus de 200 000 habitants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *